Le fait divers à Puteaux, pour la quizaine
Le Crime de PUTEAUX à la fabrique d'encre de MM Lorieux et Cie
le 17/03/1872
    Mercredi, un crime épouvantable a jeté la consternation parmi la paisible population ouvrière de la petite ville de Puteaux.
    A dix heures et demie du matin, le directeur de la fabrique d'encre de MM. Lorilleux et Cie, M.Sichler, était à causer tranquillement dans le principal atelier de al fabrique avec M. N..., commerçant, habitant Paris, lorsque, tout à coup, par la porte de l'atelier, à laquelle M. Sichler tournait le dos entre un homme furieux armé d'un révolver, qui, sans proférer aucune parole, marche droit à m. Sichler, le saisit par le bras, et fait feu sur lui à bout portant.
    Le premier coup n'avait pas atteint la victime, mais l'assassin fait feu deux fois encore et le malheureux directeur tombe frappe de deux balles l'une reçue au milieu du front l'autre qui a pénétré par derrière dans le crane.
    On n'a eu aucune difficulté à se rendre maître de l'assassin, qui a jeté son arme à terre et à déclaré être dans l'intention de se constituer prisonnier.
    C'est un nommé Bitouzet, âgé de 35 ans, qui occupait l'emploi de contre-maitre mécanicien dans la fabrique.
    Aussitôt le crime connu, des rassemblement tumultueux se sont formés dans Puteaux et naturellement les versions les plus diverses ont circulé sur les causes du crime.
    Il résulte de nos informations, qu'aucune cause extérieure ne paraît exister. Il s'agirait simplement, nous a-t-on dit, d'une haine déjà ancienne du meurtrier pour la victime, dont il ne supportait qu'avec peine la domination.
    M. Sichler, qui n'était âgé que de 39 ans, avait d'ailleurs su mériter les sympathies des ouvriers de la fabrique.
    Détail à noter, l'assassin et la victime étaient mariés tous deux et pères tous deux de deux jeunes filles.
    Les funérailles de M. Sichler auront lieu aujourd'hui samedi.
                                    G.D. ( le petit journal).

1872-03-17 Lorrieux & Cie