24 décembre 2017

Benest ( Charente) La cie des Chemins de fer économique.

 Le 24/12/1917

Benest

Le conseil municipal de Benest vient d’émettre le vœu que la Compagnie des chemins de fer économiques crée un train spécial, circulant sur la ligne Angoulême-Confolens, le 29 de chaque mis, jour de l’importante foire grasse de Confolens.

 

la ligne

Angoulême-Confolens par Le Pontouvre, Champniers, Brie, Verrières, Jauldes, Coulgens, Saint-Angeau, Cellefrouin, Beaulieu sur Sonnette, Chassiecq- Turgon, Champagne-Mouton, Benest, Alloue, Confolens, Trajet de 84 km, ouverture 1913, fermeture 1946.

981_001_f-16-alloue-01a83-entree-du-bourg-la-poste-et-la-gare-petite-animation-cpa

 

 

 

 

Posté par BENOIT-PERISSAT à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


17 décembre 2017

Les sangliers dans le Confolentais

 

Les Sangliers.

Les sangliers continuent à se multiplier d’une façon vraiment inquiétante, et, de tous les points de l’arrondissement de Confolens, on signale leurs méfaits.

A quand les battues qui nous débarrasseront de ces hôtes malfaisants ?

Chasse aux sangliers c

Posté par BENOIT-PERISSAT à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 décembre 2017

Histoire des rues de Puteaux // Rue Agathe et rue Gérhard

Rue Agathe

Cette rue a trouvé son origine dans le nom d’une fille de Monsieur Pitois, ancien maire de Puteaux de 1840 à 1847.

Voie ouverte en 1860, sur un terrain appartenant au père d’Agathe Pitois, en bordure de la Plaine Vineuse. On peut lire dans « La Baronne rentre à cinq heures » de Nadine de Rothschild :

« Toujours les petites rues aux pavés disjoints, les maisons basses aux façades lépreuses ; au 6 de la rue Agathe, « ma » maison, et toujours le linge aux fenêtres. Dans le boyau qui mène à la cour, la peinture est un peu plus écaillée, les boîtes à lettres un peu déglinguées. Au retour de l’école, je jetais mon cartable pour retrouver au plus vite mon fief , mon somptueux royaume, que délimitaient les deux extrémités de la rue Agathe ».

La rue Agathe était vue comme le paradis des enfants. Au retour de l’école, elle devenait un très beau terrain de jeu.

 

rue Gérhard

Ancienne sente qui menait au cimetière ouvert en 1785, sur les terrains de la Plaine vineuse. On pouvait y voir il y a quelques années encore, l’un des piliers d’accès. Ce cimetière remplaçait celui qui, depuis l’origine de l’église de Puteaux, était situé sur son côté sud-est.

Transformée en 1850 en une rue joignant la rue Agathe au boulevard du Chemin de Fer (boulevard Richard Wallace), elle fut prolongée jusqu’à la rue Parmentier à la droite des travaux de fonction du deuxième tronçon de cette dernière rue à la rue de Neuilly.

C’est dans cette rue Gérhard que fut installé le Casino, première salle de spectacles de Puteaux.

 

2017-12-15-puteaux-rue-gerhard[1]

 

 

Posté par BENOIT-PERISSAT à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,