Benest

Accident ou… Suicide ?

Le 27 courant, la gendarmerie ayant été prévenue d’un accident mortel venait de se produire à Benest se rendit aussitôt sur les lieux.

Il s’agissait d’un nommé Audouin Jean, 57 ans, demeurant au bourg de Benest, qui se serait tué en nettoyant son fusil de chasse. Un coup partit et le malheureux reçut la décharge en pleine figure. La mort a été instantanée.

La demoiselle Pingannaud qui travaillait a coté, ayant entendu la détonation pénétra rapidement dans la cuisine où elle aperçut Audouin assis sur une chaise, la tête ensanglantée portant une large blessure au coté droit par lequel s’échappait la matière cérébrale et près du corps inanimé le fusil tombé sur le plancher.

On ne sait encore s’il y a suicide ou accident.

Audouin souffrait depuis un certain temps, d’une maladie de cœur. Il était très estimé dans la commune.

Articles de la Charente et du Cri de la Charente. (mars 1918)

1918-03-30 - Benest b