15/06/1901 ( La Charente)

Le 9 juin, vers quatre heure du soir, plusieurs consommateurs se trouvaient dans le café du sieur Léopold Michaud, à Availles-Limouzine (Vienne).

L’un de ces consommateurs donna au débitant une pièce de 20 francs pour payer 1fr.70 de consommation. M. Michaud prit la pièce et alla chercher de la monnaie. A son retour dans la sale, il s’adressa à la table où il avait reçu la pièce en disant : « A qui la monnaie ? - A Moi ! » s’écria un individu qu’il ne connaissait pas. Croyant réellement avoir affaire à la personne qui avait donné la pièce, Michaud lui remit les 18 fr. 30 de monnaie, et l’individu parti aussitôt.

Un instant après, le consommateur qui avait donné les 20 fr. vient réclamer la monnaie qui lui revenait ! Michaud comprit alors qu’il avait été victime d’une escroquerie.

Heureusement, dit l’Avenir de la Vienne ,que des personnes présentes connaissaient le consommateur indélicat ; c’est un nommé Audoin, cultivateur à Lessac.

Une enquête est ouverte conter lui.

 

Un Léopold Michaud habite rue de l’église recensement de 1901, mais il est dit maçon.


1901-06-09 article - Lessac - Availles