Gençay (Vienne)
Dimanche dernier ( 14/07/1918) le passage inattendue d’un détachement d’Américain conducteurs d’autos et d’autos camions (25 environ) transportant du matériel d’aviations a donné de l’animation dans notre petite ville. Dès qu’on s’aperçut qu’ils dressaient leur cantonnement près de la ferme de la Grange, en bordure de la route de Couhé, presque tous les habitants s’empressèrent d’aller les saluer et admirer leur beau matériel et leur méthodique cantonnement. Le soir, quand nos alliés se rendirent en grand nombre sur la place où ils entonnèrent différents chœurs, ils furent acclamés avec enthousiasme, et des fleurs leur furent offertes par nos charmantes concitoyennes.
Le lendemain matin à leur départ, chacun voulut se déranger pur venir encore leur témoigner notre amitiés mais cette manifestation joyeuse sa été troublée par un accident. La femme Robin, dit Jacquard âgé de 75 ans, qui ramenait des champs ses animaux apeurés, fut heurtée légèrement et renversée par un motocyclette remorquant une voiturette. Relevée sans connaissance et saignant à la tête, elle fut transportée dans une maison voisine, où, le médecin américain lui prodigua ses soins, et lorsqu’elle reprit connaissance il la conduisait, en auto à son domicile.
Aussitôt l’accident le départ fut arrêté et l’officier commandant ouvrit une enquête, avec le concours de notre compatriote Gabet parlant l’anglais, de celle-ci et de celle de la gendarmerie, il apprit que l’accident est du un peu à l’imprudence de la victime qui voulait passer avec ses animaux parmi la foule et dans le mouvement des autos en partance.
L’auteur involontaire de cet accident, un bel et jeune Américain, qui, d’après les nombreux témoignages avait fait tout son possible pour l’éviter, faisait peine à voir, car d’après le code pénal militaire américain, s’il eut été reconnu coupable même d’imprudence, une peine très grave lui était applicable. Aussi fut-il très rassuré et très touché lorsqu’il vit avec quel empressement plus de 50 témoins demandèrent à signer sa non culpabilité.
Article de l'Avenir de la Vienne ( du 19/07/1918)

 

1918-07-19 - Gençay