22 septembre 2012

Programme du concourt de Charroux / fêtes agricoles septembre 1891

La semaine du 06/09/1891

Les fêtes agricoles. Voici le programme des fêtes organisées par la ville de Charroux à l'occasion du Concours agricole qui se tiendra dans cette localité les 12 et 13 septembre prochain.

Le 12 septembre, à 8 heures et demie du soir, retraite aux flambeaux par la Lyre charrolaise.

Le dimanche 13, à 9 heures du matin, courses de vélocipèdes ( bicycles, bicyclette et tricycles).

A 2 heures, couses à ânes.

Danse gratuites.

Mât de cocogne et jeux divers.

A 3 heures, distribution des récompenses du Concours agricole pendant laquelle la Lyre charollaise se fera entendre.

A 6 heures, banquet par souscription sous les halles. ( On trouvera des cartes, au prix de 3,50 frs, jusqu'au 6 septembre chez M. Mercier, juge de paix, secrétaire de la Commission.

A 9 heures, grand feu d'artifice de la maison Ruggieri. Pavoisement et illuminations.

 

charroux 3Concourt de Charroux.

Les 12 et 13 septembre aura lieu à Charroux un grand concours agricole, sous la présidence d'honneur de M. Couteaux, sénateur de la Vienne.

Voici le programme de ce concours auquel de nombreux agriculteurs ont déjà promis de prendre part :

Primes attribuées au canton de Charroux....

Primes attribuées à tout l'arrondissement...

Les cultivateurs qui veulent exposer et qui n'ont pas encore fait de déclaration feront bien de se faire inscrire le plut tôt possible, soit chez M. Bottey, président cantonale à Charroux, soit chez M. Pescault, secrétaire, ou chez M. Pierron, président de la Société, à Civray, car les listes seront closes le 1er septembre.

La ville de Charroux organise à cette occasion une fête magnifique qui doit lui attirer beaucoup de monde.

Un grand banquet dont le prix de la souscription est fixé à 3;50 frs, terminera le concours.

 

Posté par BENOIT-PERISSAT à 15:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


19 septembre 2012

Décès de Jules Grévy

+ de Jules Grevy en 1891M.Jules Grévy, ancien président de la République, est mort mercredi matin, à Mont-sous-Vaudrey, des suites d'une congestion pulmonaire, dont il était atteint depuis deux jours seulement.

M.Grévy était né à Mont-sous-Vaudrey, le 15/08/1807.

Après avoir fait ses classes aux collèges de l'Arc, de Poligny et de Besançon, il vint étudier le droit à Paris, se fit bientôt au barreau de cette ville une place importante parmi les défenseurs ordinaires du parti républicain, et plaida notamment, dans le procès du 13 mai 1839, pour deux compagnons de Barbès.

Nommé en 1847, commissaire du gouvernement provisoire dans son département, il montra, dans cette délicate situation, beaucoup de modération et de prudence, évita avec soin de se compromettre dans les querelles de partis, et se concilia, aux élections, la presque unanimité des suffrages : 65;150 voix l’envoyèrent à l'Assemblée constituante le premier sur les huit représentants du Jura.

Membre du Comité de la Justice et vice-président de l'Assemblée, M. Grévy monta souvent à la tribune et se distingua parmi les orateurs les plus nets et les plus habiles du parti démocratique.

Tout en conservant une position indépendante, il vota ordinairement avec l'Extrême-Gauche ; Il a surtout attaché son nom à un amendement fameux sur la question de la présidence. Il proposait de rédiger ainsi les articles, 41-43 et 45 de la constitution.... A suivre sur La semaine du 13/09/1891.

Posté par BENOIT-PERISSAT à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,