21 août 2014

Où sont -il ce soir pour le 107e, 115e, 3e R.I.C, 68e R.I. 134e R.I.

21 août 1914

 

107e R.I .

Le régiment après avoir été prévenu le 19 à 22 heures qu'il ne ferait pas mouvement le 20, reçoit le 20 à 1 heure l'ordre de former la tête du gros de la colonne de la Division I. marchant par Margny sur Villers devant Orval. Le régiment quitte à 02h.15 ses cantonnements d'Oligny et de Lamouilly, arrive à Villers devant Orval à 5 heures et s'établit en halte garde, savoir :

le 3e Btn est pausé au forge d'Orval et couvrant les directions de Florenville, le Pin et Gerouville.

Le 1er Btn à la sortie Nord de Villers devant Orval, garde à l'Est les hauteurs entre Marguet et Villers et à l'Ouest la lisière Sud du bois de Batey; le 2e Btn à l'entrée Sud de Villers tient toutes les issues du village. Leur communications téléphonique réunit tout les éléments. À 14:50 heures, le régiment reçoit l'ordre de se porter avec un groupe d'artillerie sur Pin, où le 138e R.I, envoyé pour tenir la lisière Nord de la foret d'Orval était fortement engagé. Le régiment se met aussitôt en marche, il arrive à 16:35 sur la lisière Nord de la foret d'Orval au moment où l'engagement du 138 était terminé, l'ennemi s'étant dérobé. Le régiment reçoit l'ordre de former des A.P de combat face à l'Est sur la ligne cote 370, cote 375 (1 km de Pin). Les A.P sont constitués de la façon suivante : Le 3e Btn a deux Cies sur le site Est de 375 et surveille en même temps toutes les issues de la lisière Nord du bois de la Houdrée compris entre la cote 375 et le chemin de Villers à Pin.

Le 1er Btn à deux Cies en première ligne établie sur la crête à l'Est de la cote 370 surveillant les débouchés du bois de Valansart la route de Jamoigne où il relève le 100e RI. Les deux autres Cies sont en réserve – un pli de terrain à l'Ouest de la cote 370.

Les distributions ont lieu vers 0 heure à Pin.

 

 

115e R.I.

Vers 5h.45, le régiment quitte Delut avec l'% de s’arrêter à la sortie de Marville.

A 7h.40 le régiment se met en marche vers Virton ; il est en tête du gros de la colonne de la 8e Division qui est placé sous les ordres du colonel commandant la 15e brigade ; il a derrière lui le 3e groupe de l'A.D.8.

Itinéraire. Villers-le-Rond, Velosnes, Torgny, Lamorteau. A 11h.15 le régiment franchit la Chalusse, frontière franco-belge. Vers 13h30, le 1er Btn se détache à Lamorteau pour aller occuper la cote 280 et protéger le mouvement qui se continue sur l'autre rive. Vers 14h. Le 3e Btn est détachés à Dampicourt pour protéger l'arrêt de la colonne. Le 2e Btn se forme en halte gardée. Vers 15h30 le régiment reprend sa marche vers Virton, et reçoit l'ordre vers 16h30, d'occuper Virton et d'en garder les débouchés dans la direction de l'Est, du Nord et de l'Ouest. Le 3e bataillon arrivé le premier à Virton remplit seul cette mission, pendant que le 1er Btn se dirige sur la route d'Ethe, où il assiste à un petit engagement du 117e dans cette direction. Le colonel Cdt la 16e Bde, prescrit vers 17h30 au 2e Btn de garder le secteur compris entre la route d'Ethe incluse et la route d'Etalle exclus ; au 3e Btn de garder le secteur entre cette route incluse et la route d'Houdrigny incluse où il se relie au 2e corps ; 6e cie sur al route d'Ethe ; 1/3 8e cie sur les deux routes ( voir compte rendu graff) ; 12ecie à la ferme de Bellevue ;a 9e cie avec le sous-lieutenant Martin est à la sortie N. de Virton vers Etalle ; 10e cie à Houdrigny avec le 147e ; 11e cie entre Houdrigny et la route d'Etalle.

L'E.M. Et le 1re bataillon cantonne à Virton ou ils s’installent vers 19h.

 

 3e R.I.C

Le régiment, État-major et 2e Bton, les 2e et 3e cantonnent à Limes (Belgique), le 1er bataillon cantonne à Fany (France). Des postes de surveillances sont installés au Nord et au N.E. L'installation au cantonnement est terminée à 20h.30

( dans la marge du JMO, il est écrit : «  Au moment ou je prends le commandement, 8 septembre, le journal de marche s'arrête là ». Le Lieutenant-colonel Toudany.

 

68e R.I.

Départ des 2e et 3e batterie et EM à 03:45 pour Vivier au Court (EM et 2) Issancourt (3e).

le 1er bataillon débarque à 10:00 se dirige aussitôt sur Le Mary. Reçu plusieurs ordres contradictoires – Départ fixé pour Membre d'abord à 13 heures puis à 17:00, puis à 18:00 puis le 68 ne doit pas partir ce jour.

 

 134e R.I.

Après cantonnement d'alerte le régiment part sur Igney par Foulcrey. La 21e brigade doit occuper face à Avricourt la position Igney Avricourt. 56e à droite, 134e à gauche. Pendant la marche en retraite le régiment est soumis au tir fusant d'une batterie allemande ? de cavalerie. Le sous Lieutenant Besset est blessé, 1 soldat tué, 3 blessés. Le régiment organise solidement son secteur. A 15h il reçoit l'ordre de se transporter à Blemercy, où il cantonne avec le 53e d'infanterie (16e corps).

 

 

 

Posté par BENOIT-PERISSAT à 20:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18 août 2014

Cantonnement du 18 août 1914.

18 août 1914

 

325e R.I.

L'Etat-Major, la C.H.R. et le 6e Bataillon quittent Pulnoy à 10:15 H, le 5e Btn quitte Seichamps à la même heure et le Régiment va cantonner à Marbache où il arrive à 17 H ( 23e cie de jour).

 

229e R.I.

1 heure du matin. Ordre de marche n°4 Gérardmer.

I – Le régiment formant l'avant-garde de la 58e Division se portera le matin sur Saint Léonard par Le Pergis - Col du Surceneux – Sachemont - Clefcy.

II – Point initial – Le Pergis

III – Heure de passage au point initial

Pointe ½ Cie précédée des éclaireurs montés; 05:35 heures

Tête sous les ordre du Cdt du 5e Btn, une Cie et demi ; 05:40 heures

Gros sous les ordres du Cdt du 6e Btn

2 Cies du 5e Btn ; 05:50 heures

6e Btn ; 06:30 heures.

Nota. La distance du centre de cantonnement au point initial représente une heure de marche plus dix minutes de halte horaire.

IV – Convoi – répartition habituelle avec une section en arrière des dernières voiture. Ravitaillement en viande Longemer 9 heures

Ravitaillement quotidien gare de Gérardmer 8 heures.

Marche exécuté sans fatigue.

 

Ordre de Stationnement.

Le régiment en entier cantonne à Plainfaing.

Logement Colonel et État Major chez Mr Geleot

Poste de police à coté de la mairie.

Chaque compagnie prendra ses deux voitures dans son cantonnement.

Le parc sera formé devant le logement du Colonel.

Distribution à 16:00 sur la place de la mairie.

On appliquera les instructions antérieurs sur la garde des issues. La demi-section au cantonnement d'alerte sera portée à 1 section pour toutes les unités ayant la garde d'une issue.

Les chefs de section coucheront avec leurs hommes.

Chaque chef de bataillon réunira auprès de lui les agents de liaison des Cies et détachera auprès du Colonel un cycliste connaissant bien son logement.

Le service de liaison sera constitué à partir de 13:30 heures et fonctionnera jusqu'au départ.

 

 134e R.I.

La 16e division continue son mouvement en avant vers Barchain, Kerprich aux Bois, 56e infanterie, avant-garde, 134e au gros de la colonne. Halte gardé en formation articulée au bois du Hussard. Les 1re et 2e cie du régiment détaché à Blamont rentrent. Le soir cantonnement à Diane Capelle, 1er bataillon avant postes 1re cie de liaison entre avant poste et régiment.

 

125e R.I.

Le régiment doit couvrir le rassemblement de la 17e division

1 Bon, couvre le front Bioncourt – Gremecey et Gremecey – Chambrey

1Bon en réserve à Pettoncourt.

6h. départ de Mascrulle.

8h30- arrivée au Pont de Pettoncourt

A ce moment, on entend une violente canonnade dans la direction de Château-Salins – Vic -Moyen-Vic.

9h. arrivée sur les positions en territoire annexé, indiqués plus haut.

Habitants de Pettoncourt, signalés comme hostiles. Armes confisquées et réunies à la mairie. Deux listes d'otage sont demandées, l'une au maire, l'autre au curé. Ces listes fondues donnent les noms de ceux qui répondront de la tranquillité du village.

Les rues sont interdites à la circulation à partir de 19h.30 par avis annoncé à son de caisse.

Nuit calme, pas d’incidents.

 

115e R.I.

Vers 4 h. le régiment quitte ses cantonnements et fait mouvement avec le reste de la division qui se porte en avant vers le Nord Damvillers, Peuvillers, Vittarville.

Le régiment marche au gros de la colonne derrière l'A.D.8 et avant la 15e brigade. Il arrive vers 8h.30 près du début où il doit cantonner ; il prend une formation de rassemblement près de la lisière Ouest, en attendant de pourvoir pénétrer dans ce village où il n'entre que vers midi 1/2 quand il a été évacué par le bataillon du 120, qui l'occupait précédemment.

 

3e R.I.C.

Le capitaine Royer, Adjudant-Major au 2e bataillon, entre à l’hôpital de Stenay.

Suivant l'ordre d'opération n°8 de la 3e Division du 17 août, le régiment quitte Baâlon à 6 heures.

Ordre de marche : 1er, 3e et 2e Bton.

Il va cantonner à Chauvency St Hubert avec le 7e régiment d'infanterie coloniale et 3e régiment de chasseurs d’Afrique.

Vers 7h.20 au Nord-Ouest de Chanvency-le-Château, on entends vers le N.E. Une vive fusillade. On tire sur un aéroplane.

A 7h.45 arrivée à Chauvency-Saint-Hubert. Le régiment se forme dans une prairie et sur la route en attendant que soit prêt le cantonnement retardé par l'occupation du village par le 3e chasseurs d'Afrique.

A 9H;20 l'installation au cantonnement est achevée. Au point de vue de la protection de Chauvency-St-Hubert le régiment est chargé de barrer toutes les issus partant de Chauvency-Saint-Hubert depuis la toute de Chauvency à Thonne-le-Thilexclus jusqu'à, en passant par le sud, la route à un trait de Chauvency-St-Hubert à Brives exclus.

 

Le régiment établi ensuite deux postes de surveillance l'un prés de l'embranchement des routes situé à 100 m au N du ponts sur la Chierspour surveiller les routes de Lamouilly et de Brouennes, l'autre vers l'embranchement de la route de scierie avec la route de Chauvency-le-Château pour surveiller les routes de Chauvency-le-Château et de Thonne-les-Prèset le ravin de Bouillon.

Ravitaillement en viande : Baâlon

Gare de ravitaillement gare de Dun Doulcon

Évacuation : gare de Dun Doulcon

Évacuation : 3 militaires dont 1 de l'active, 2 de la réserve.

 

107e R.I.

Le Régiment séjourne à Olisy sur Chiers; les unités exécutent dans la matinée des exercices de combat;

Ravitaillement en viande : à Oligny, à 14 heures.

Ravitaillement en vivre : à Stenay,à 13 heures.

 

Carte des cantonnements du 115e, 107e et le 3e R.I.C.
Le 18 août 1914 - Département de la Meuse.

Meuse pour le 107e RI ,115e R

 

 

17 août 2014

Où sont-ils ce 17 août 1914 : 125e R.I, 325e R.I., 3e R.I.C, 229e R.I., 134e R.I., 107e R.I.115e R.I.

17 août 1914

 

125e R.I.

Le régiment conserve ses positions de couverture.

L'ennemi recule devant la poussée du 20e C.A.

Rien de nouveau dans la situation du régiment.

 

325e R.I.

L'État-major, la C.H.R. et le 6e Btn partent de Pulnoy à 3H30 et le Régiment reprend ses formations articulées à Seichamps ( 32e cie de jour); A 15 H le régiment reprend les cantonnements de la veille.

 

3e R.I.C.

0h.10 arrivée à Stenay

Le régiment s'arrêtent au carrefour des routes Mouzay - Mouzonet Stenay - Montmédypour laisser passer le 23e colonial et un groupe d'artillerie.

1h.15 le régiment est remis en marche et va cantonner dans une caserne d'artillerie transformé en Hôpital pour la croix-rouge. Les hommes couchent dans les manèges ; les officiers n'ont pas de chambre.

15h.15 suivant ordre d'opération n)7 du 17 août 1914, 11 heures de la 3e Division, le régiment quitte Stenay pour aller cantonner à Baâlon ( 3,500 km Est de Stenay). Il est a arrêté en route et n'arrive au cantonnement qu'à 17h.45

La 1re brigade suit la ligne des avant-poste ; la 3e brigade doit être prête à occuper des position de rassemblement articulés. Le 3e régiment doit s'établir au Nord de la route 47 vers la côte 250.

Au point de vue sécurité rapprochée, le 3e régiment à comme secteur à surveiller le terrain situé au Nord de la roue de Stenay, Baâlon, Chanvency-le-Château ; un poste d'une section est établi au carrefour situé à 600 m NNE de Baâlon, un autre d'une 1/2 section est établi près de la jardinette à l'Ouest de Baâlon.

Évacuation : 12 militaires : 3 de l'active, 9 de la réserve dont le caporal Corneilles de la 10e cie.

 

229e R.I.

– Ordre de cantonnement à Gérardmer, cantonnement du 5e Btn.

Centre du Btn; Emplacement voitures carrefour de la route de La Schlucht et de Kischon fré.

Une Cie cantonnée à Sercelle.

Une Cie sur la route de la Schlucht entre l'embranchement sus Indiqué et Sercelle.

Une Cie en face de la gendarmerie.

Une Cie grande Rue de St Dié ( Est de Gérardmer)

6e Btn installé à l'Est du 5e.

 

134e R.I.

Départ de Repaix à 5h.30 pour Gogney. Attente prolongée sous la pluie. Enfin le régiment cantonne en pays annexé : 1er Bon Richeval, 2e Bon Ibigny, 3e Bon à Hablutz ; la frontière a été franchie vers 18 heures. La 6e Division de cavalerie et son groupe cycliste arrive vers 21h. Pour cantonner.

 

107e R.I.

Le Régiment séjourne à Olisy sur Chiers; les compagnies procèdent aux travaux de protection.

2 hommes dirigés sur la gare d'évacuation.

3 hommes dirigés sur sur les dépôts de convalescents et éclopés.

Ravitaillement en viande : à 16 heures à Oligny

Ravitaillement en vivre : à 17 heures à Stenay.

 

115e R.I.

Vers 5h. Le régiment quitte Romagne paru aller occuper d'autres cantonnement. L'E.M, le 3e Bon, et le 1er Bon (2e et 5e cie) cantonnent à Bidercy, la 3e cie cantonne à la ferme de Plorinent et la 1re cie à la ferme Goineau, la 8e cie cantonne à Grepin avec 2 groupes de l'artillerie de corps et le reste du 2e bataillon, cantonne à Wavrille avec un groupe de l'A.D.8

Wavrille 115e R

 

Posté par BENOIT-PERISSAT à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 août 2014

229e R.I., 325e R.I., 107e R.I.,134e R.I., 115e R.I., 125e R.I., 3e R.I.C, où sont-ils ce 16 août

16 août 1914

 

229e R.I.

Vagney 9h.45 – Ordre de stationnement.

Le régiment sera cantonné sur la ligne Sapois – Menaurupt. Une cie du 5e bataillon à Menaurupt.

État-major du régiment 3 cie du 5e bataillon et la Cie H.R. À Rochesson et Orimont.

Une Cie ( 23e cie) soutien de l'artillerie divisionnaire à Vieux Sapois.

Une Cie à Sapois. Une cie à Sans la Ville et une cie sur le chemin de Rochesson à 500 m avant d'arriver à Orimont.

Distribution faites dans le cantonnement.

 

325e R.I.

Le Régiment reste à Seichamps en formations articulées.

L'Etat major, la C.H.R et le 6e Btn cantonnent à Pulnoy ( 21e Cie de jour).

Le 5e Bataillon cantonne à Seichamps.

 

107e R.I.

Le régiment à la queue de la 23e D.I devait se présenter à 05:20 à la sortie N de Mouzay. Point initial fixé par l'ordre général n°5; à cette effet, les bataillons ont quittés leurs cantonnements de Dun sur Meuse à 03:30 heures et de Milly à 03:45 heures. A Stenay le Régiment a reçu l'ordre de cantonner dans la caserne Leunier, libre par le départ du 120e Régiment d'Infanterie. A peine l'installation commencée, l'ordre suivant de sursoir à l'entrée dans le cantonnement, le Corps d'Armée devant probablement se porter plus au Nord. Vers 11 heures, le régiment recevait l'ordre d'aller dans la direction d'Olisy sur Chiers. Cette dernière partie de la marche a été pénible par un orage très violent qui a surpris le régiment à Stenay à hauteur du bois des barques, le régiment reçoit l'ordre d'aller cantonner savoir :

1er Btn, E.M du Régiment, E.M de la Brigade, Q.G de la 23e D.I, groupe de brancardiers et ambulances à Olisy sur Chiers. 2E et 3e Btn et 2e groupe de d'AD23 à Lamouilly. Le Régiment rentre dans le cantonnement à 16:30 heures.

Ravitaillement en viande à Olisy sur Chiers à 17:45.

Ravitaillement en vivre : gare et ravitaillement de Dun sur Meuse à 18 heures.

Le régiment évacue 4 éclopés sur Stenay, où est installer un dépôt d'éclopés.

 

Repaix 134e R

134e R.I.

Le corps d'armée marche sur les mêmes objectifs : Ibigny – Hattigny,

Départ d'Autrepierre à 5h.30.

La 29e brigade est réserve d'armée : 56e en tête, 2e groupe A.D. , 134e d'infanterie.

On traverse Blamont dont plusieurs maisons ont été brulés volontairement par les allemands. Le pillage est général.

Grand-halte à hauteur de Gogney puis marche lente, gênée par le défilé de l'artillerie de corps, puis des sections de munitions d'artillerie, puis de colonne & munitions d''artillerie lourde.

A 14h. Ordre reçu d'avoir à flanquer l'artillerie divisionnaire. Le 3e Bon couvre à droite vers les sablières, le 2e Bon à gauche. 2 cies du 1er bataillon sont restées à Blamont pour garder le quartier général du 8e C.A.

De son emplacement de flanc-garde, le 2e bataillon entends et voit tomber devant lui à 1000 m environ, les projectiles lourds ennemis qui semble mal adressés.

Le régiment cantonne à Repaix où il arrive à 19 heures. Le 2e groupe du 48e est avec lui.

 

 

115e R.I.

Le régiment conserve la même situation et le même cantonnement à Romagne où viennent cantonner un bataillon du 104e et un bataillon du 330e.

 

125e R.I.

Dimanche : Rien à signaler dans la situation du Régiment.

 

3e R.I.C.

Le 3e régiment reçoit à 4h.20 l'ordre de passer la journée du 16 à Vilonnes ( O.P. de la division n°57 du 16 août 2 heures).

Les hommes déjà prêts à partir (près à 4h.) rentrent dans les locaux qu'ils occupaient.

Exercice de combat par bataillon dans l'après-midi.

Évacuation 15 militaires : 7 de l'active, 8 de la réserve.

Gare de ravitaillement : Cunières.

Centre de livraison de viande fraiche : Breuilles-sur-Meuse

A 18h.30, le régiment reçoit de la brigade l'ordre de de partir dans un quart d'heure ( ordre verbal apporté par le capitaine Berthou de la 3e brigade).

A 18h.50 le régiment part.

Ordre de marche : 3e, 1er et 2e bataillon.

Itinéraire : Sivry, Dun, Mouzay.

Posté par BENOIT-PERISSAT à 19:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

15 août 2014

229e R.I., 325e R.I., 107e R.I.,134e R.I., 115e R.I., 125e R.I., 3e R.I.C, où sont-ils ce jour.

15 août 1914

229e R.I.

Marche sur Plombière

Ordre de mouvement n°1 - Le régiment se portera cette nuit sur Plombière où il devra le 15 août avant 8h du matin.

Ordre de mouvement n°2 - Le régiment va se porter immédiatement entre Sapois et Menaurupt par Remiremont, St Etienne, St Amé.

Ravitaillement du train régimentaire Plombières. Ravitaillement en viande Remiremont 8 heures.

Marche pénible en raison de la longueur et de la température.

 

325e R.I.

Le Régiment part de Maxeville à 5 H et se porte à Seichamps où il est établi en formations articulées à droite et à gauche de la route.

Une Compagnie la 17e est en soutien de l'artillerie à Laneuvelotte ( 24e cie de jour).

 

107e R.I.

Le régiment à la queue du gros de la 23e Division, a quitté ses cantonnements de la veille pour se porter dans l'ordre 3e, 1er, 2e Btn, dans la direction de Mouzay par Dun sur Meuse, la tête du régiment passant au P.I du régiment (Aicreville) à 05:15. La marche s'est effectué sans autre incident que l'apparition à Dun sur Meuse d'un avion Allemand, vers 9:30 heures, sur lequel la 2e section de Mitrailleuses a tiré sans résultat appréciable. Le régiment à ensuite pris son cantonnement : 1er et 5e Btn à Milly devant Dun vers 10:30, 2e Btn, E.M du régiment à Dun sur Meuse vers 10 heures avec le groupe de l'ambulance, les états majors de la brigade, de la division et du corps d'armée.

Ravitaillement en viande, centre de livraison, bifurcation des routes 1 km N.O de Milly devant Dun (seize heures).

Ravitaillement en vivres, par C.V auto, au centre de ravitaillement de Doulcon (quinze heures).

Le régiment a reçu à 2 heures à Aincreville les voitures, à l'exception d'une voiture à munitions, renvoyé à l'arrière pour remplacé celles détruites dans le tamponnement de Brienne.

Le régiment évacue quatre éclopés sur le dépôt d'éclopés de Doulcon.

 

134e R.I.

Vers 2 heures, éclat une vive fusillade qui semble peu lointaine : le régiment prend les armes ; la fusillade cesse c'était, parait-il, un attaque de nuit des français sur Blamont.

La brigade avec 1 groupe du 48e d'Artillerie (2e groupe) devient réserve d'armée à la disposition du général Dubail, commandant la 1re armée.

Départ à 5 heures pour le bois Bonal, le 56e en tête, puis pour la partie E.O. Herbeviller ou le trouve le 2e groupe.

Mission de la brigade : se relier au 16e corps qui marche, sa droite sur Igney, on cherche à gagner l'objectif Ibigny – Hattigny.

En avant se trouve la 30e brigade.

Le régiment est au cantonnement, bivouac à Autrepierre où il arrive à 20h.30 trempé.

 

115e R.I.

Le régiment conserve la même situation et les mêmes emplacements à Romagne. Le sous-Lieutenant de Réserve Louis Alexandre MARTIN, natif de La-Chapelle-Bâton (86-Vienne) se trouve à la 9e cie au 3e Bataillon.

 

125e R.I. 

6h. 2 avions allemands survolent les frontières françaises. Ils sont accueillis sans effet par des feux de mousqueterie.

Pas d'incident dans la journée. 19:45 – réception d'un ordre prescrivant de surveiller la Seille de Bey à Brin.

Dans la soirée le régiment reçoit l'ordre d'appuyer à droite.

3e Bon à Brin

2e Bon cote 267 ferme Ramon four à chaux ferme de bois le comte.

1er Bon C.H.R ; Mazerolles

Départ de brin à 22h. Au cours de la marche des projecteurs ennemis de de la foret de Gremecy fouillent l'horizon sans nous atteindre.

Arrivée à Mazerolles à 0h.15 ( 16 aout).

3e R.I.C.

La 3e division se porte vers le nord dans la région de Liny-devant-Dun, Vilosnes-sur-meuse, Dannevoux et Septsarges.

Le 3e régiment marche dans le gros de la colonne après le 2e régiment et précède les 2 groupes d'artillerie divisionnaire qui en font partie.

Ordre de marche du régiment, 1re, 3e et 2e bataillons P.I. Embranchement des chemins Rampont - Dombasle et Blerecourt - Dombasle

Le 1er bataillon y passe à 2h, le 2e à 2h10.

Septsarges 3e RIC