10 avril 2019

Morte dans un Puits à Availles / Abzac

Dimanche 09/09/1906

Abzac

M. Millet, métayer aux brandes, commune d’Abzac, était allé l’autre jour, avec sa femme, abreuver son bétail au puits de son voisin Bussonneau, fermier à l’Hermitage, commune d’Availles.

Pendant que Millet, reconduisait ses animaux à ses étables, sa femme restait au puits pour puiser l’eau nécessaire à l’abreuvage du soir. Au bout d’un instant son mari ne la voyant pas revenir, alla voir ce qui était cause de cette longue absence ; aussi sa surprise fut grande en constatant que le treuil et la chaîne n’étaient plus au puits. Il appela au secours. Son fils, qui travaillait non loin de là, étant arrivé, descendit dans ce puits profond de huit mètres, et y trouva sa mère, ne donnant plus signe de vie, et perdant son sang par une large paie qu’elle portait à la tête.

Le docteur appelé à visiter la victime a déclaré que la mort devait être attribuée à une fracture du crâne.

 

(source La Charente)

Il s'agit de : 

Acte de décès : Beaudoux Emélie-Marie : le 3 septembre 1906, sont comparu Beaudoux Edmond, âgé de 55 ans, tisseur et Salvaudon Emmanuel 36 ans, tisseur demeurant tous les deux à Availles, cousins de la défunte. Lesquels nous ont déclaré qu’aujourd’hui à une heure du soir, est décédée à Lhermitage en cette commune Beaudoux Emélie-Marie, âgée de 61 ans, sans profession, née à Availles, fille de feu Beaudoux François et de Thimonnier Louise, épouse de Millet François..

 

 

Posté par BENOIT-PERISSAT à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


04 avril 2017

Rixe sanglante à Abzac ( Charente)

Abzac

Rixe sanglante.

Une rixe où le sang a coulé s’est produite à Abzac, dans les circonstances suivantes :

Les nommés Préveraud, 46 ans, propriétaire au chardat, commune d’Abzac et Pineau, Jean, 44 ans, du même lieu, s’étant rencontrés dans une auberge tenue par M.Souchaud, et légèrement excités par quelques libations, eurent une discussion au cours de laquelle Pineau traita Préveraud d’embusqué.

La querelle s’envenima vite et des coups ne tardèrent pas à être échangés.

Dans cette lutte Préveraud fut assez grièvement blessé à la tête dont le sang coulait abondamment ainsi qu’à la figure et principalement au dessus de l’arcade sourcilière droite.

Une enquête est ouverte.

Article le Cri de la Charente début Avril 1917

1917-04-04 Abzac

Posté par BENOIT-PERISSAT à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 février 2015

Availles-Limousine : VOL ou NICHE

Availles-Limousine ( l'avenir de la vienne du 06/02/1915)

Vol ou niche ? - Le 31 janvier, plusieurs jeunes gens étaient venus se livrer au plaisir de la « glissade » dans un champ situé près de la route d'Availles à Abzac. L'un d'eux, M. Jean Maillard, 17 ans, propriétaire à la Garselle (commune de Confolens) plaça son pardessus sur un buisson pour faire une promenade à bicyclette, mais à son retour il avait disparu. L'un des autres jeunes gens avoua qu'il l'avait caché à 50 mètres de là par plaisanterie, mais de cet endroit le pardessus avait également disparu et ne fut pas retrouvé malgré les recherches aux alentours, M.Maillard a porté plainte.

 

Abzac Paysage 2

 

Posté par BENOIT-PERISSAT à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 août 2014

Correspondance d'Octave Perissat ( Abzac)

09/08/1914

Chers parents, je vous fait réponse immédiatement à votre carte que j'ai reçu avec plaisir, je suis très content de vous savoir en bonne santé et je désire de grand cœur que ma lettre vous trouve comme la votre vous a quitté. Moi ça va très bien, je suis en très bonne santé, je ne fait rien vous verré pour le moment, j’attends mon retour pour vous le raconter en attendant je vous embrasse tous, votre fils qui vous aime Perissat Octave
(je ne possède rien concernant le lieu d'écriture de cette lettre, vu la date il semble que se soit le secteur de Saint-Menéhould (51) Octave est dans la 5e Cie / 2e Btn du 107e RI )

Perissat Octave 0001b

 

Posté par BENOIT-PERISSAT à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 août 2014

Octave Perissat fascicule de mobilisation

Abzac

Octave Perissat de la classe 1910 Ce militaire voyagera gratuitement par chemin de fer. Il emportera de chez lui des vivres pur un jour.

 

Il se présentera, porteur du présent titre, à la gare de St Germain Lessac, le deuxième jour de mobilisation avant huit heures et sera tenu de prendre le train qui lui sera indiqué par le chef de gare. Il descendra du train à la gare d'Angoulême et se mettra aussitôt à la disposition du poste de police qui le fera diriger sur la caserne St Roch.

1914-08-03 perissat Octave mobilisation



Hiesse :

Le lundi 3 ont lieu les premiers départs. les différentes reflètent les différentes impressions. Chez quelques unes c'est encore la consternation; chez d'autres, la résignation; d'autres partent en chantant : « Jamais nous ne trouverons meilleur occasion de «les» avoir, me dit l'un d'eux, profitons-en !

La guerre est déclarée. Pour tous elle sera de courte durée.

Point de réfractaire.

 

Pleuville

Le 3 août, les réservistes qui doivent rejoindre leurs dépôts le 2e jour de la mobilisation, arrivent dés 5 heures du matin au bourg et se tiennent dans la route devant l'hôtel Bonnet. Lorsqu'ils sont tous réunis, ils partent ensemble pour Champagne-Mouton où ils doivent prendre le train.

Quelques femmes ont accompagnés leurs maris, quelques mères leurs fils. On s'embrasse une dernière fois; les larmes coulent, mais silencieusement.

 

Esse

La mobilisation s'est effectué avec calme dans la commune. Elle a été accueillie d'abord avec peine puis avec enthousiasme.

 

Grand-Madieu

Nouveau départ de mobilisés : Tous s'en vont sans bruit, et il en sera de même jusqu'à la fin de la mobilisation... Comme pour un voyage, ils disent au revoir aux parents et aux amis et se dirigent vers la gare ; Nous serons là bientôt.. : Avant trois mois, nous serons de retour » déclarent-ils unanimes.

A midi, apposition d'affiches, dont l'Appel au peuple français » du Président de la République. On remarque la phrase mobilisation n'est pas la guerre... », mais pour tous, celle-ci ne fait plus de doute... D'ailleurs la nouvelle arrive que l'Allemagne à déclaré la guerre à la Russie.

Posté par BENOIT-PERISSAT à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

05 septembre 2012

Availles Limouzine 1890 - Le concours Agricole du 14 septembre.

La Semaine du 05/09/1890
le Concours agricole.

Ainsi que nous l'avons annoncé, un grand concours agricole aura lieu à Availles-Limouzine, le dimanche 14 septembre
De grande fêtes auront lieu à cette occasion.
En voici le programme :

De 2 à 5 heures : Régates. Jeu du baquet. Jeu de la poêle. Jeu de la ficelle. Jeu de la Bouillie. Jeu de la Miche et autres.
Course aux Ânes avec obstacles. Course à la Broue
tte ; Course à pies. Mât de Cocagne. Bal champêtre.

A 6 heures : Banquet.

478_001De 8 à 10 heures du soir : Départ de Ballons. Illumination de la ville.
Feu d'artifice tiré sur la Vienne.

Promenades de Barques illuminées. Embrasement de la Vienne.

Bal public.
Le délai pour les déclarations à faire par les exposants d'animaux et autres objets, qui devait expirer le 1er septembre, a été prorogé d'une semaine. En conséquence les déclarations pourront êt
re reçues par M. le Secrétaire de la Société d'Agriculture, à Availles, jusqu'au lundi 8 septembre inclusivement.
Des services de voitures entre Charroux et Availles et même entre Civray et Availles, pourront être établis ; nous engageons les personnes qui voudront user de ces moyens de transport à se faire inscrire à l'avance aux Bureaux des Omnibus.

----------------

- Nul doute, que les habitants de Pressac, Mauprevoir, Le Vigeant, Millac, et les Charentais de Lessac, Abzac, Hiesse, s'y sont rendus.

---------------

je cherche la description de ces jeux

Jeu du baquet.:

Jeu de la poêle.

Jeu de la ficelle.

Jeu de la Bouillie.

Jeu de la Miche ( pain ?)

 

 

 

 

 

26 août 2012

Availles Limouzine 1889

La Semaine du dimanche 16 juin 1889

AAvailles Limouzine 86-Vienne_010vis. Le maire de la commune d'Availles-Limouzine à l'honneur de prévenir le poublic que la foire du 9 juin qui n'a pas eu lieu à cause du mauvais est renvoyée au jour de l'assemblée, le 23 juin prochain.