18 juillet 2019

14 juillet 1919 au Creusot

Le Creusot : Le 14 juillet

Le beau temps a permis aux Creusotins de fêter dignement le 14 juillet de la Victoire.

Après une retraite aux flambeaux qui a parcouru les rues, notre vieille cité s’est éveillé au bruit du canon, des cloches et clairons. Peu après, vers 8 heures, une foule considérable se portait en ville pour assister au défilé et à la revue qui avaient lieu place de la Molette.

A 9 heures, un immense cortège où figuraient les autorités militaires, civiles et religieuses, les mutilés et les nombreuses sociétés de la ville, se déroulait dans un ordre parfait au milieu des curieux.

Remarqué dans le cortège précédé de l’Harmonie des Usines, un groupe charmant de petites Alsaciennes, la municipalité au grand complet, le clergé de la ville, des délégations des usines, etc., etc.

Place de la Molette, des exercices étaient exécutés par les enfants des écoles et par les membres des sociétés sportives.

Après remise des décorations et des diplômes, le cortège se reformait et revenait à son point de départ.

Toute la journée l’animation a été très grande, tant au concert de al place Schneider qu’aux différents feux d’artifice tirés dans chacun des quartiers. Les confettis qui jonchent les places et trottoirs sont une preuve de cette animation qui tout en étant très grande, a conservé durant tout la fête, un caractère familial et de bon aloi.

 

1919-07-15 - Le Creusot place de la molette

Posté par BENOIT-PERISSAT à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


12 juillet 2019

le programme de la fête de la victoire au Creusot

12 Juillet 1919

 

Le Creusot

Fête de la victoire : Voici le programme des réjouissances organisées en l’honneur de la Victoire :

Dimanche 13 juillet : Retraite aux flambeaux avec le concours des sociétés sportives de la ville et de l’Harmonie des usines Schneider et Cie.

A 21 heures précises réunion aux écoles des Moineaux ; à 21h.15 départ itinéraire habituel.

50 coups de canons, tirés place Schneider. Sonnerie des cloches.

 

Lundi 14 juillet : A 7 heures, réveil au canon et sonnerie des cloches, à 8h.45, formation du cortège, boulevard H.P. Schneider ; à 9h. Précises, départ.

50 coups de canons, tirés place Schneider, Sonnerie des cloches.

Ordre du cortège : Harmonie, garnison, sociétés. Combattants 1870 – 1914, municipalité, délégués usines, cultes, écoles filles et garçons, autres sociétés. Itinéraire : Rue de Chalons, rue d’Autun, boulevard Saint-Quentin, place de la Molette.

Des branches de sapins seront mises à la disposition des personnes habitant sur le parcours et désireuses d’orner la façade de leur maison ; une affiche indiquera les lieux de distribution.

Remise des décoration par le commandant d’armes ( place de la Molette)

Mouvement d’ensemble par les sociétés sportives. Défilé des sociétés et écoles devant les combattants de 1870 et 1914.

Reformations du cortège et retour par le même itinéraire. Dislocation sur le boulevard.

Vin d’honneur offert par la municipalité aux nouveaux décorés, à a garnison, aux sociétés ayant manœuvré.

Après-midi, à 16 heures, concert par l’Harmonie, place Schneider. Bataille de confetti

Soir ; à 21h.30, feux d’artifice par quartier : place Schneider, Quatre-Chemins, place de l’Hôtel-Dieu.

 

 

 

1919-07-12 - Le Creusot place Schneider b

Posté par BENOIT-PERISSAT à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 février 2019

le Creusot - Un chinois assassiné

01/02/1919 Le courrier de Saône et Loire.

Le Creusot

Un chinois assassiné. Hier, à 6 heures, un garde des usines a découvert dans une baraque-abri édifiée en bordure des voies du chemin de fer du Breuil, à la hauteur du lieu-dit « Le Chat-Noir », le cadavre d’un ouvrier chinois gisant dans une véritable mare de sang. La tête était réduite en bouillie.

Le ou les assassins s’étaient acharnés sur leur victime, dont le désordre indescriptible des vêtements indiquait qu’il y avait eu lutte. Sur le sol du réduit, des pièces de billon et de cinquante centimes étaient éparses à coté de l’instrument du crime, un lour pic tout maculé de sang.

Le corps du chinois assassiné a été transporté à la morgue.

Deux versions du crime peuvent être admises. Attiré dans ce réduit, le Chinois a été assailli à coups de pic pour être volé, ou plus vraisemblablement i la été tué après une discussion de jeun avec un ou plusieurs autres Chinois.

03/02/1919

Le Chinois assassiné. l’autopsie du cadavre du Chinois assassiné dans les conditions que nous avons relatées a été pratiquée par M. le docteur Lagoutte, à la morgue de l’Hôtel-Dieu. La victime avait eu la tête fracassée par une dizaine de coups de pic ; le physique était méconnaissance et le nez presque détaché, tellement l’assassin s’était acharné.

L’identité de la victime n’est pas encore établie. Un appel fait hier au cantonnement chinois n’a fait constate aucune absence. On croit que le Chinois assassiné étant venu retrouver au Creusot, pour jouer, des compatriotes qui, ensuite, le tuèrent avec la dernière sauvagerie. Jusqu’ici les investigations de la gendarmerie sont restées infructueuses. De leur côté, les policiers chinois continuent leurs recherches.

 

1919-02-01 - Le Creusot le chat noir cd

 

  

1919-02-01 - Montceau les mines - lucy a

1919-02-01 - Le Creusot le chat noir

 

Posté par BENOIT-PERISSAT à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 avril 2018

Faits Divers au Creusot et région en Avril 1918

 

Le Creusot. Triste aventure - 5 avril 1918

 Mardi soir, vers 10 heures, M. Lefevre du 20e escadron du train des équipages, en permission, en passant rue du Pont du Souci a trouvé un sieur Julien Martin, demeurant route de Torcy, 43, baignant dans son sang. Après un pansement sommaire, il le transportant à l’hôtel Dieu, où l’on constata que le malheureux portait quatre coups de couteau dont un à la tête, un au bras et deux sur le corps. Interrogé, Martin a déclaré avoir été attaqué par des Chinois. Une enquête est ouverte.

  

Le Creusot - 7 avril 1918

 Dans la soirée de samedi, il a été constaté à la gare, la disparition d’un certain nombre de marchandises : beurre, œuf, sans éveiller l’attention.

  

Montceau-les-Mines (13 avril 1918)

 Une dame Mure, âgée de 40 ans, mère de trois enfants, qui était séparée de son mari depuis sept ans, s'est pendue dans son domicile. ( Le matin)

  

Antully. Chute mortelle d'aviateurs. ( 17 avril 1918)

 Le Creusot, 14 avril. Dépêche particulière du "Matin". Au camp d'aviation d'Antully, un appareil biplace monté par le sergent pilote Roger Peltier, 23 ans, originaire de Paris, et le sergent mitrailleur Paul Blanlœil, 25 ans, d’Angoulême, a capoté à 100 mètres de hauteur et est venu s'écraser sur le sol. Les deux aviateurs ont été tués sur le coup. Le sergent Peltier avait été blessé six fois et était décoré de la Croix de guerre.

  

Le Creusot - 19 avril 1918

Coups de révolter. Dans la nuit du dimanche 14 courant, plusieurs coups de revolver ont été tirés à l’entrée de la route de Couches.

Coup de couteau. Dans la même nuit plusieurs mobilisés aux usines, au cours d’une violente discussion, échangèrent des coups de couteaux. l’un d’entre eux ayant été assez sérieusement atteint a été conduit à l’Hôtel-Dieu où il est resté en traitement. La police enquête.

Orage. Un orage assez violent a sévi sur le Creusot et les envions, dans la soirée de Dimanche.

 

Le Creusot - 21 avril 1918

 Arrestation. Le sieur R… Albert, 36 ans, mobilisé aux Usines, a été remis à l’autorité militaire pour coups et blessures volontaires.

 

Joachim Gambin sujet espagnol a été arrêté pour infraction sur la circulation des étrangers.

 

Vol. Dans l’après-midi du mardi 16 avril, le montant du tiroir-caisse de Mme Desbois, épicière, rue Marceau, a disparu pendant une courte absence de cette dernière ; On ignore encore l’auteur de ce vol qui s’élève à 250 francs.

 

  

 

le creusot rue de la villadieu

 

 

 

 

Posté par BENOIT-PERISSAT à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 mars 2018

Le Creusot " accident mortel, vol et chute grave"

09/03/1918

Le Creusot

Accident mortel.

Un nommé Hawy, 45 ans, originaire du Nord, mobilisé aux Usines, rentrant chez lui la nuit dernière, rue de la gare, a fait une chute terrible.

Passant par dessus la rampe de l’escalier le malheureux fut précipité dans le vide venant s’abattre dans les escaliers de la cave.

Des voisins attirés par le bruit découvrirent le cadavre du malheureux qui avait la colonne vertébrale et le crâne fracturé.

Hawy qui était tombé du palier du deuxième étage avait été tué sur le coup.

 

Vol

Dans la journée de mercredi profitant d’une grande affluence, chez M. Rochette, épicier route de Couche, deux personnes se sont emparées de différentes marchandises.

 

Chute grave.

Le nommé Jeannot Jean, 44 ans, en réparant une cheminée au hameau de Montcoy, est tombé à terre et s’est fracturé la cuisse droite. Il a été amené à l’Hôtel-Dieu.


Articles du quotidien Paris-Centre

 

1918-03-09 - le Creusot route de couche et rue de la gare

1918-03-09 - le Creusot route de couche

1918-03-09 - le Creusot Montcoy

 

Posté par BENOIT-PERISSAT à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


12 août 2017

La flèche de l’église du Creusot s’effondre

La flèche de l’église du Creusot s’effondre

Le Creusot le 10 août.La flèche de l’ancien clocher qui avait été fortement secouée par l’ouragan du dimanche 15 juillet est tombée le samedi 4 août, vers 7 heures du matin, quelques minutes avant la sortie des fidèles qui assistaient à la messe.

La flèche et le coq pesait plus de 100 kilos ; Ils avait été apposés en 1817, il y a juste un siècle.

Aucun dégât à signaler à l’intérieur de l’église, sinon que les bâtiments et le clocher sont presque découverts un peu partout et que la pluie y pénètre en abondance. L’horloge communale a le même sort.

Les barrages ont été mis devant les portes principales de l’église.

1917-08-12 - _1900-circa-le-creusot-vue-panoramique

 

Posté par BENOIT-PERISSAT à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 juillet 2017

Ouragan au Creusot

Le Creusot

18 juillet 1917

Un Ouragan ; une véritable tourmente s’est abattue cette nuit sur le Creusot. Et ses environs, jamais cyclone si fort n’a ravagé le pays ; les toitures démolies, les cheminées arrachées, les persiennes arrachées de leurs gonds après avoir été décrochées, les fenêtres, des fenêtres et des portes ouvertes, des cloisons renversées dans les intérieurs.

Rue de la Gare, une vingtaine d’arbres démolis encombrent la rue en travers et arrêtent la circulation ;

Un gros platane, rue Saint-Laurent, arraché, est allé crever la toiture de la maison voisine.

M. Dutartre, 45 ans, mobilisé à Moulins venant passer le dimanche chez lui à Montcenis, pris par la tornade sur la route, a subi une telle commotion que, transporté à l’Hôtel-Dieu, il y est mort deux heures plus tard.

Les jardins et les récoltes sont saccagés.

2017-07-18 rue Saint Laurent au Creusot

2017-07-18 rue Saint Laurent au Creusot b

 

Posté par BENOIT-PERISSAT à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 juin 2016

Violent orage au Creusot

Samedi 17/06/1916


le Creusot

Violent orage. Un orage d'une extrême violence a éclaté jeudi vers 4 heures, sur Le Creusot. Les éclairs et le tonnerre faisaient rage ; Au cours de cet orage la foudre est tombée sur la maison de Mme Vve Colliart, route de Couches, 58, brisant quelques tuiles de la toiture. Un ouvrier des usines, travaillant de nuit était à ce moment couché dans l'appartement situé au premier étage, quand, tout à coup il sentit son lit se soulever. Mais heureusement il n'eut aucun mal. Les dégâts matériels sont peu importants.

1916-06-17 Le Creusot route de Couches D

Posté par BENOIT-PERISSAT à 15:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 février 2016

Le Creusot, vol sur le marché de la place Schneider

Le Creusot

Pincée ; une femme âgée de 46 ans, demeurant au Creusot, a été surprise, samedi matin, sur le marché de la place Schneider ( quartier Saint-Laurent), en flagrant délit de vol de volaille, beurre, etc.

Cette femme, arrêté sur le fait par les agents de service, a été conduite au commissariat où l’enquête ouverte à son sujet à démontré que cette femme était coutumière de pareils faits.

1916-02-14 le creusot marché

Posté par BENOIT-PERISSAT à 23:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 janvier 2016

le Creusot

Le Creusot. Emploi des ressources de la «  Journée du Poilu ».

Suivant les indications du Comité, le Maire du Creusot prie ses concitoyens de donner à la mairie les noms et adresses des militaires. Qui n'ayant pas de famille ou se trouvant sans ressources, ne peuvent profiter de leur tour de permission.

Les réfugiés résident au Creusot sont tout spécialement intéressés à donner l'adresse de ceux de leurs proches qui se trouvent dans les conditions indiqués ci-dessus.

Posté par BENOIT-PERISSAT à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :