17 avril 2018

Suicide d'un Putéolien

03/04/1911 ( la Charente)

Suicide d’un assassin.

Le dresseur de chevaux Andrault, originaire de Puteaux (Seine), inculpé de l’assassinat du père Caillaud, dit Cadoche, dans le nuit du 25 au 26 février, s’est pendu dans sa cellule, à la Châtre, pendant que le gardien-chef de la prison déjeunait.

Andrault, qui avait fait montre d’une très belle assurance au début et narguait le juge d’instruction, venait d’être serré dans ses derniers retranchements et obligé d’avouer son crime. En revenant de l’instruction, à midi et demi, il avait perdu sa belle assurance et paraissait déprimé.

Quand le gardien-chef, son déjeuner achevé, effectua sa tournée habituelle, il trouva le misérable pendu à la barre de son lit à l’aide de sa cravate.

1911-04-03 - Puteaux Dans la Charente

#puteaux

Posté par BENOIT-PERISSAT à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


12 septembre 2017

Un Epenèdois écrasé par un Tramway à Neuilly sur Seine

31 mai 1910 ( article, Le Petit-Parisien)

 

Décès de Léon DUMAS

Vers cinq heures et demie du soir, un tragique accident à fortement impressionné les nombreux promeneurs qui suivaient, à Neuilly-sur-Seine, l’avenue de Neuilly.

Un jeune homme de seize ans, M.Léon Dumas, employé chez M.Moreau, pharmacien 15, avenue de la Défense, à Puteaux, traversait la chaussée lorsque survient à vive allure le tramway faisant le service de Paris-Saint-Germain et qui se dirigeait vers la porte Maillot. Apercevant le jeune homme qui s’engageait imprudemment sur la voie, le mécanicien Le Portal bloqua ses freins, mais il ne put arrêter à temps son convoi. Tamponné, le jeune Dumas fut traîné sur une trentaine de mètres.

On constata, quand on l’eut dégagé, qu’il avait été tué sur le coup.

 

1910-31-05 + deLéon Dumas à Neuilly sur Seine, dmt à Puteaux, et accident à Neuilly sur Seine

Transcription de l’acte de décès à la mairie d’Epenède (Charente)

10/06/1910

L’an mil neuf cent dix, le trente un mai, à trois heures du soir, acte de décès de Léon Dumas, âgé de quinze ans, garçon de laboratoire, né à Hiesse, Charente, décédé hier, trente mai courant, à cinq heures du soir, à Neuilly sur Seine, Seine, avenue de Neuilly, en face le n° 225, domicilié chez ses père et mère, fils de Jacques Dumas et de Marie Tromas, son épouse, cultivateurs à Epenède (Charente).

Dressé, vérification faite du décès, par nous, Frédéric Léon Lemaire, adjoint au maire de la ville de Neuilly sur Seine, remplissant par délégation spéciale, les fonctions d’officier de l’état-civil, sur la déclaration de Jean-Baptiste Dumas, âgé de vingt-huit ans, employé au chemin de fer d’Orléans, demeurant à Paris, 18 rue de Clisson, frère du défunt et à défaut d’autre parent et de voisin, de Arthur Rabaud, âgé de vingt-six ans, plombier, demeurant à Paris, 51 rue de Turbigo, témoins qui ont signé avec nous, après lecture suivent les signatures.

Transcrit par nous, soussigné Alexandre Mercier, maire, officier de l’état-civil de la commune d’Epenède, canton nord et arrondissement de Confolens, Charente, d’après l’expédition à nous présentée.

Le Maire

1910-05-31 Léon Dumas d'Epenède - Puteaux-octroi-avenue-de-la-defense-circulee-1914

1910-05-31 Léon Dumas d'Epenède - neuilly tramway b

 

 

Le Petit Parisien : journal quotidien du soir

Le Petit Parisien : journal quotidien du soir -- 1910-05-31 -- periodiques

http://gallica.bnf.fr

 

Posté par BENOIT-PERISSAT à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 juillet 2017

Puteaux : une femme poignardée sur Auguste Blanche

Une femme poignardée

Rue Auguste-Blanche, hier matin, à Puteaux, au cours d’une scène de jalousie, un ouvrier mobilisé à l’arsenal, Louis Granroc, âgé de 32 ans, a frappé sa femme, Marie, 29 ans, de huit coups de couteau dans le dos.

Le meurtrier a été mis à la disposition de la justice militaire. La victime, dont l’état est grave, a été transportée à l’hôpital Laënnec.

1917-07-07 coup de couteau rue auguste blanche

le petit parisien du 07/07/1917

Posté par BENOIT-PERISSAT à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Puteaux : incendie rue Ampère à l'usine Charron

Fait Divers à Puteaux

Incendie
La nuit dernière le feu a éclaté accidentellement, rue Ampère, à l’usine Charron, de Puteaux. D’un tas de chiffons les flammes s’étendirent rapidement et une partie du bâtiment, cinq cents magnétos, près de quatre cents moteurs furent complètement détruits. Il n’y a pas eu, heureusement, d’accident de personnes.

1917-07-07 incendie chez Charron

le petit parisien du 07/07/1917

 

Posté par BENOIT-PERISSAT à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 juin 2017

triple noyade à Puteaux.

triple noyade à Puteaux.

22/06/1917

Au cours d’une baignade, avant hier soir, à Puteaux, quai National, trois ouvriers marocains, Ancre ben Nerdi, Amed ben Ali et Ben Aour Alla ben Lardi, demeurant tous trois rue Voltaire commirent l’imprudence, quoique ne sachant pas nager, de s’aventurer un peu loin du bord. Aussitôt entraînés par le courant, ils disparurent sous une arche du pont. Malgré la rapidité des secours, ils se sont tous noyés. Le cadavre de l’un d’eux a été repêché dans la matinée. ( Le petit-parisien)

1917-06-22 placé dans il y a 1 siècle

Posté par BENOIT-PERISSAT à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


16 mars 2017

Puteaux, Les boys-scouts vont cultiver les pommes de terre.

Samedi 17 mars 1917

 

Puteaux

Les boys-scouts vont cultiver les pommes de terre.

Le ministère de l’Agriculture vient de mettre à la disposition des Éclaireurs unionistes de France (Boys-Scouts) 25.000 mètres carrés de terrain dans l’Île de Puteaux.

Demain Dimanche, ces jeunes gens recevront, au Palais de glace, des outils de jardinage ; puis, en cortège, ils se rendront à ce terrain par les Champs-Elysées et les avenues de la Grande-Armées et de Neuilly.

A leur arrivée, on procédera à la distribution du terrain entre les « troupes » des Batignolles, Saint-Ouest, Neuilly, Auteuil, Passy et Levallois. Ces 200 boys-scouts y cultiveront la pomme de terre.

Déjà on laboure le terrain, avec le concours de soldats et de chevaux du 230e de ligne.

Boy_scouts_au_travail_à_[

Boy_scouts_au_travail_Puteaux_[

Les_boy_scouts_parisiens_cultivent_[

Les_boy_scouts_parisiens_cultivent_[

 

 Les boys scout parisiens cultivent le terrain mis à leur disposition par le Ministère de l’agriculture dans l’Ile de Puteaux ( photographies de presse agence Roll)

Posté par BENOIT-PERISSAT à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 janvier 2017

Vol dans un bureau de tabac-restaurant à Puteaux

23/01/1917

Des inconnus s'introduisent dans un bureau de tabac-restaurant quai National, 75, fracturent le tiroir-caisse, volent de l'argent, des cigares et des liqueurs.

1917-01-23 quai national puteaux b

1917-01-23 quai national puteaux d

(article le matin)

Posté par BENOIT-PERISSAT à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 janvier 2017

la Crue de la Seine à Puteaux

13 janvier 1917 ( le petit-parisien)

A Puteaux, l’île Rothschild est complètement submergée. A Neuilly, à Levallois, dans l’île de la Jatte, les restaurants, débits et guinguettes établis sur la partie inférieure des berges ont dû presque tous être évacuées. A Asnières, les quais en face de la rue du Chemin-Vert sont sur le point d'être envahis, ainsi qu'à Courbevoie, près des rues du Souvenir et Saint-Guillaume, où déjà les caves sont pleines d'eau ; Sur ces divers points, on transporte les matériaux nécessaires pour surélever les bouches d'égouts, afin d'éviter le regorgement, qui est à redouter pour peu que le fleuve s'élève encore de quelques centimètres. A Gennevilliers, l’île des Caboeufs, est déjà recouverte en partie. A Saint-Ouen, les maisons logeant le quai de Seine ont leurs sous-soles et leurs caves envahies. Il en est de même à Clichy et à Levallois.

Partout on a dû doubler les amarres des nombreuses péniches et des bateaux-lavoirs qui menaçaient d'être entraînées par le courant sur les berges, notamment à Asnières, Courbevoie, Saint-Ouen, Suresnes, Puteaux.

1917-01-13 crue de la seine à Puteaux

 

Posté par BENOIT-PERISSAT à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 juillet 2016

Un arsenal sur l'Ile de Puteaux

27 juillet 1916

 

Puteaux

Il est question d'installer un arsenal dans l’île de Puteaux

La commission sénatoriale des finances a approuvé un projet présenté par le sous-secrétariat des munitions, tendant l'achat de de l’île de Puteaux, afin d'y installer l'arsenal de Puteaux, dont les dimensions ne correspondent plus avec les besoins de la défense nationale.

Cette nouvelle n'a pas manqué de provoquer, dès qu'elle y fut connue, une certaine émotion à l’Hôtel de Ville.

Plusieurs conseillers municipaux ont marqué leur hostilité à ce projet, dont la réalisation aurait pour effet, font-ils remarquer, de jouir à la jolie perspective qui se déroule devant la terrasse de Bagatelle.

1916-07-27 Ile de Puteaux

Posté par BENOIT-PERISSAT à 21:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 juin 2016

Puteaux , un homme caché sous le lit de Mme Chastang

14 Juin 1916

 

Puteaux

Chronique judiciaire.

Le ballon dénonciateur – le 26 mai, rue de Colombes, à Puteaux, des fillettes jouaient au ballon et il arriva que le ballon qu'elles se renvoyaient pénétra dans la salle à manger de Mme Chastang qui tient, au numéro 41 de la rue de Colombes, une boutique de vin et de tabac ; la femme de ménage de Mme Chastang voulut prendre le ballon qui lui échappa et de la salle à manger pénétra dans la chambre à coucher, y flotta un instant, puis s'abattit et vient se glisser sous le lit.

La femme de ménage, qui toujours poursuivait le ballon, s'agenouilla pour l'attraper sous le lit. Mais soudain, elle se redressa épouvantée. Un homme était, en effet, caché sous le lit. Aux cris de la femme de ménage, Mme Chastang accourut, et, vaillamment, saisit l'intrus, qui fut conduit au commissariat de police.

C'était un jeune garçon de 18 ans, Lucien Audoux, qui s'était introduit dans la chambre pour voler et qui, entendant venir la femme de ménage, avait essayé de se dissimuler sous le lit. Hier, devant la huitième chambre correctionnelle, Lucien Audoux a tenté de nier. Mais on avait trouvé dans ses poches un assortiment de 22 clefs et il a été condamné à deux ans de prison.

1916-06-14 rue de Colombes Puteaux 3

 

Posté par BENOIT-PERISSAT à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :