05 février 2019

Des loups à Nanteuil en Vallée

1893

 

NANTEUIL EN VALLÉE

La Charente 31 janvier 1893

Les loups, dont la présence dans la forêt de Ruffec était signalée depuis quelques jours, viennent de commettre des dégâts à Nanteuil, dans la ferme exploitée par le sieur Grezillou.

Six de ces carnassiers, après avoir rongé la porte de la bergerie, se sont livrés à un effroyable carnage ; ils avaient déjà égorgé seize moutons, sur vingt-trois qui se trouvaient-là, quant l’arrivée des gens de la ferme les ont mis en fuite.

Grezillou avait été victime d’un cas semblable il y a cinq ans.

 

loup

Posté par BENOIT-PERISSAT à 16:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


01 février 2019

le Creusot - Un chinois assassiné

01/02/1919 Le courrier de Saône et Loire.

Le Creusot

Un chinois assassiné. Hier, à 6 heures, un garde des usines a découvert dans une baraque-abri édifiée en bordure des voies du chemin de fer du Breuil, à la hauteur du lieu-dit « Le Chat-Noir », le cadavre d’un ouvrier chinois gisant dans une véritable mare de sang. La tête était réduite en bouillie.

Le ou les assassins s’étaient acharnés sur leur victime, dont le désordre indescriptible des vêtements indiquait qu’il y avait eu lutte. Sur le sol du réduit, des pièces de billon et de cinquante centimes étaient éparses à coté de l’instrument du crime, un lour pic tout maculé de sang.

Le corps du chinois assassiné a été transporté à la morgue.

Deux versions du crime peuvent être admises. Attiré dans ce réduit, le Chinois a été assailli à coups de pic pour être volé, ou plus vraisemblablement i la été tué après une discussion de jeun avec un ou plusieurs autres Chinois.

03/02/1919

Le Chinois assassiné. l’autopsie du cadavre du Chinois assassiné dans les conditions que nous avons relatées a été pratiquée par M. le docteur Lagoutte, à la morgue de l’Hôtel-Dieu. La victime avait eu la tête fracassée par une dizaine de coups de pic ; le physique était méconnaissance et le nez presque détaché, tellement l’assassin s’était acharné.

L’identité de la victime n’est pas encore établie. Un appel fait hier au cantonnement chinois n’a fait constate aucune absence. On croit que le Chinois assassiné étant venu retrouver au Creusot, pour jouer, des compatriotes qui, ensuite, le tuèrent avec la dernière sauvagerie. Jusqu’ici les investigations de la gendarmerie sont restées infructueuses. De leur côté, les policiers chinois continuent leurs recherches.

 

1919-02-01 - Le Creusot le chat noir cd

 

  

1919-02-01 - Montceau les mines - lucy a

1919-02-01 - Le Creusot le chat noir

 

Posté par BENOIT-PERISSAT à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :